privauté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) En ancien français priveté → voir privé et -eté, -auté d'après royauté.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
privauté privautés
\pʁi.vo.te\

privauté \pʁi.vo.te\ féminin

  1. Familiarité extrême.
    • Mais comme je ne disais toujours rien, elle supposé délibérément qu’un besoin naturel m’avait poussé à la porte ; elle prit ma main et marchait déjà, et, d’un air où il y avait une part de privauté et une part de fierté, voulut m’entraîner je ne sais où. Ce malentendu intime me blessa au delà de toute mesure. — (Rainer Maria Rilke, Les Cahiers de Malte Laurids Brigge, 1929 ; traduit de l’allemand par Maurice Betz, 1966, page 126)
    • Il vit dans cette maison avec beaucoup de privauté.
  2. Aptitude, d’une personne ou d'un groupe de personnes, à s'isoler ou à inaccessibiliser des informations à son sujet afin de se/les protéger et/ou de poursuivre l’exercice de ses droits.
    • Nombre d’analystes commencent à comprendre que, stratégiquement et commercialement, cette inclusion biométrique forcée (même habillée des atours technophiles colorés de la firme à la pomme), conjuguée à la fin de l’anonymat possible, va permettre d’enclencher la phase 2 de la rentabilisation de l’économie de l'attention : nous amener à accepter (et à souhaiter) qu’il faille désormais payer pour un droit à la privauté, qu’il fasse mettre la main (enfin du coup l’index ou le pouce suffira…) au portefeuille pour s’extraire, s’abstraire du panoptique marchand, littéralement s’en "dés-indexer" et retrouver un possible droit à la décontextualisation. — (Olivier Ertzscheid, Confiance biométrique : se mettre le digital dans l’œil., 2013)
    • Ces archives sont conservées par une institution qui préserve la confidentialité des utilisateurs et la privauté des données ; elles peuvent être remises à la disposition de leurs auteurs. — (Pascale de Rozario, "Le projet Juvenes Mobiles". Education permanente, n° 161, 2004)
    • Certes, c’est par l’ouverture que les homosexuels comme les femmes ont conquis leurs droits. La liberté l’a souvent emporté en passant de la privauté à la publicité. Reste qu’il n’est pas sûr qu’il n’y ait que des droits à conquérir dans la société post-privacy, dans cette société de la transparence que Christian Heller nous propose. On le sait : la transparence de l’information n’est pas une condition suffisante pour rendre la société libre et égalitaire, au contraire. — (Hubert Guillaud, "Pour comprendre la vie privée, il faut la remettre en contexte", 2010)
  3. (Au pluriel) Ensemble des libertés que permet l'intimité d'une relation entre les individus.
    • Prendre, se permettre des privautés.
    • Elle lui laisse prendre de menues privautés.
    • Au magasin, d’ailleurs, il se contentait de petites privautés, claquait doucement de ses doigts enflés les joues des demoiselles complaisantes. — (Émile Zola, Au Bonheur des Dames, 1883)
    • Ensuite, continua Harry Dickson, cette étrange domestique se permet certaines privautés : ne va-t-elle pas jusqu'à ranger ses bâtons de fard dans les tiroirs de ces mêmes clients ? — (Jean Ray, Harry Dickson, La Chambre 113, 1933)
  4. (Par extension) Familiarité sexuelle inconvenante.
    • Monsieur le sénateur, il vous arrive une histoire fâcheuse... Vous vous êtes permis quelques privautés sur la personne d'un petit marmiton qui stationnait dans une pissotière. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 184)
    • Les rapports d’un être qui désire et d’un être qui se défend prennent le plus souvent un aspect juridique ; certains cœurs, certains corps ne s’acquièrent qu’après d’interminables procès. Chaque nouvelle privauté coûtait à Busard plus de soins à obtenir qu’à des diplomates mûris dans la carrière, les modifications d’un traité international. — (Roger Vailland, 325.000 francs, 1954, réédition Le Livre de Poche, page 55)
    • L’ascenseur est vétuste et exigu, propice aux privautés, n’était la transparence des portes et des panneaux latéraux, malgré tout, dans l’intervalle de deux paliers, en surveillant d’un œil vigilant les volées d’escalier qui montent d’un côté et descendent de l’autre, il est possible de se livrer à des jeux de mains et même de voler un baiser furtif, si l’urgence est grande. — (José Saramago, Histoire du siège de Lisbonne, 1989 ; traduit du portugais par Geneviève Leibrich, 1992, page 162)
    • Des policiers, qui s’étaient présentés comme des clients ordinaires, s’étaient vu proposer explicitement des choses beaucoup plus sophistiquées que des massages à finition manuelle. Ces privautés, dès lors qu’elles étaient rénumérées et exercées à la demande de la direction du peep-show, étaient absolument illégales. — (Aurélien Bellanger, La Théorie de l’information, Gallimard, 2012, page 343)

TraductionsModifier

RéférencesModifier