Étymologie

modifier
(Date à préciser) Du latin vulgaire propeānus, du latin prope ("près").

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin prochain
\pʁɔ.ʃɛ̃\
prochains
\pʁɔ.ʃɛ̃\
Féminin prochaine
\pʁɔ.ʃɛn\
prochaines
\pʁɔ.ʃɛn\

prochain \pʁɔ.ʃɛ̃\

  1. Voisin immédiat, suivant, qui est le premier à se présenter dans l’espace ou le temps.
  2. Futur.
    • Les immenses succès obtenus par la civilisation matérielle ont fait croire que le bonheur se produirait tout seul, pour tout le monde, dans un avenir tout prochain. — (Georges Sorel, Lettre à Daniel Halévy, 15 juillet 1907, dans Réflexions sur la violence, 1908)
    • La vitesse de circulation de la monnaie croissait ainsi de jour en jour et sa répudiation définitive semblait devoir être prochaine. — (Wilfrid Baumgartner, Le Rentenmark (15 octobre 1923 - 11 octobre 1924), Les Presses Universitaires de France, 1925 (réimpr. 2e éd. revue), p. 93)
  3. (Populaire) Détermine le jour le plus proche à venir.
    • Nadia va à la plage le lundi 21 juillet. Elle a oublié son parasol. La plage ouvre seulement mardi prochain donc le 22 (pas le 29. Pour indiquer le 29 il faudra dire mardi en huit).
  4. (Théologie) Qui peut porter facilement au péché.
    • Ce seroit seulement, mon père, d’obliger les pécheurs à quitter les occasions prochaines : […]. Et comme il y a peu d’âmes qui veuillent quitter les occasions prochaines, on a été obligé de définir ce que c’est qu’occasion prochaine ; […]. — (Blaise Pascal, Les Provinciales)
    • L’occasion prochaine se divise en occasion prochaine per se, et en occasion prochaine per accidens. La première est celle qui, vu la fragilité humaine, entraîne, pour tous les hommes, un danger probable de pécher. — (Jacques Valentin, Le Prêtre juge et médecin au tribunal de la pénitence, ou Méthode pour bien diriger les âmes, Bruxelles : M. Vanderborght, 1845, page 46)

Dérivés

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
prochain prochains
\pʁɔ.ʃɛ̃\

prochain \pʁɔ.ʃɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : prochaine)

  1. (Religion) Tout être humain avec qui chacun est appelé à avoir une interrelation.
    • Certes, autour de moi, on prônait le dévouement, mais on lui assignait pour limite le cercle familial ; hors de là, autrui n’était pas un prochain. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 252)
    • On ne s’improvise pas usurier, il faut parvenir d’abord à une méritoire insertion dans la mafia des gens bien placés pour exploiter leur prochain. — (Jean-Paul Desaive, Délits sexuels et archives judiciaires (1690-1750), Communications, 1987, volume 46, no 46, page 121)
    • À l'école, on nous apprenait à aimer notre prochain. Mais les inconnus, c'était autre chose. Donc, bien entendu, nous cherchâmes noise à Guido. Primo, parce que c'était un intrus, venu se greffer sur notre classe à la rentrée de septembre, l'année de notre passage en neuvième, […]. — (Curt Leviant, Journal d'une femme adultère, traduit de l'anglais par Béatrice Vigne, Éd. Anatolia, 2007, Pocket, 2009)

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier
Le n final peut, selon le contexte et le locuteur, être lié à la voyelle initiale du mot suivant. Cela s’accompagne souvent d’une dénasalisation de la voyelle précédant le n final, comme par exemple dans : bon appétit \bɔn‿apeti\, divin enfant \divin‿ɑ̃fɑ̃\ et certain ami \sɛʁtɛn‿ami\.

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier