Ouvrir le menu principal
Voir aussi : pròche

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) De l’ancien français proche ; voir prochain.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
proche proches
\Prononciation ?\

proche \pʁɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est voisin, qui est près de quelqu’un, de quelque chose.
    • Bert fut désigné comme brancardier, et il aida à transporter les blessés dans le plus proche des vastes hôtels qui faisaient face à la rive canadienne. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 304 de l’éd. de 1921)
    • Ces deux maisons sont fort proches.
    • Il est son plus proche voisin.
  2. Qui est près d’arriver, en parlant du temps qui passe.
    • Le temps est proche où nous serons réunis pour ne plus nous quitter.
    • Il sentit que sa dernière heure était proche.
  3. Avec une relation forte, en parlant de parenté, d’amitié .
    • C'est un proche parent.
    • Une parenté proche.
  4. Qui se ressemble, qui est peu différent.
    • Teintes assez proches l'une de l'autre.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Adverbe Modifier

proche \pʁɔʃ\

  1. Non loin, dans un endroit pas très éloigné.
    • Il est tout proche.
    • C’est ici proche.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
proche proches
\pʁɔʃ\

proche \pʁɔʃ\ masculin et féminin identiques

  1. Personne proche, avec une forte relation d'amitié ou un fort lien de parenté.
    • Dans la seconde partie de ma vie phobique, à partir du moment où mes proches ont su et que le diagnostic a été établi, la situation a changé ; j'ai pu beaucoup plus facilement jouer la carte de l'évitement, si chère aux phobiques. — (Alexandra Sénéchal, Petit manuel à l'usage des phobiques et de leurs proches, Albin Michel, 2015, page 2)
    • Le processus traumatique n'est, bien sûr, pas spécifique des individus traumatisés par le suicide d'un proche ; on le retrouve chez toute personne se trouvant exposée à une situation de stress comportant un possible danger de mort […]. — (Docteur Christophe Fauré, Après le suicide d'un proche: Vivre le deuil et se reconstruire, Albin Michel, 2013, chap.1)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Les formes prof, pruf, preu (« près ») viennent du latin prope, la forme proche vient du latin propius, comparatif de *propis[1].

Adjectif Modifier

proche \Prononciation ?\

  1. Proche.
    • Biaus niez, […] Vous estez ly plus proche de men estracion. — (1330)

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier