proclamation

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin proclamatio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
proclamation proclamations
\pʁɔ.kla.ma.sjɔ̃\

proclamation \pʁɔ.kla.ma.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de proclamer.
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C'est la proclamation du droit au libre examen. L'avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
    • Ce fut une époque de beuveries à décarcasser un veau, parmi les vapeurs des pipes et les proclamations d'esthètes crasseux, toutes lavallières dehors. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 28)
    • Prenons, par exemple, des proclamations pour lesquelles le second facteur prend des valeurs très fortement négatives, celles de Ferroul (704) à gauche ou de Guilloutet (213) à droite. — (Antoine Prost, Vocabulaire des proclamations électorales de 1881, 1885 et 1889, 1974)
    • Suivirent les premiers progrès de la science occidentale, qui devient efficace (Galilée, Newton); puis, avec le siècle des "Lumières", l'affirmation de la prééminence de la "Raison", la revendication de la tolérance et surtout la proclamation de l'idée de progrès, — (site www.erf-auteuil.org)
  2. Écrit qui contient ce que l’on veut publier ou faire connaître au public.
    • Les petits chevaux des Cosaques escaladent les amas de décombres, entre des lambeaux de murs placardés d’affiches portant la dernière proclamation de Gœbbels : « Tout Allemand doit défendre sa capitale. Les hordes rouges seront arrêtées. » — (Georges Blond, L'Agonie de l'Allemagne 1944-1945, Fayard, 1952, p.326)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

Du latin proclamationem, accusatif de accusatio.

Nom commun Modifier

proclamation féminin

  1. Proclamation.

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin proclamatio.

Nom commun Modifier

proclamation

  1. Déclaration.

PrononciationModifier