FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1355)[1] Du latin prodigium (« prodige »)[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
prodige prodiges
\pʁɔ.diʒ\

prodige \pʁɔ.diʒ\ masculin et féminin identiques

  1. Événement surprenant qui arrive contre le cours ordinaire des choses.
    • Je n'aime pas le surnaturel, dit Zadig ; les gens et les livres à prodiges m'ont toujours déplu. — (Voltaire, Zadig ou la Destinée, XX. La danse, 1748)
    • Vous avez entendu parler des prodiges qui se sont passés en l'église de cette paroisse, pendant le saint Sacrifice de la messe, […]. — (Les hosties sanglantes de Vrigne-aux-Bois (Ardennes): trois lettres de M. l'Abbé Jules Morel, Paris & Tournai : chez H. Casterman, s.d. (peu après 1859), p. 5)
    • Basile de Séleucie a consacré un autre livre à nous raconter les prodiges de tout genre qui s'accomplissent sur la tombe de la protomartyre et ne contribuent pas peu à y attirer tant de pèlerins. — (Les martyrs: recueil de pièces sur les martyrs depuis les origines du christianisme jusqu'au XXe siècle, traduites et publiées par le R.P. dom H. Leclercq, tome 1, Paris : chez H. Oudin, 1903, p. 154)
    • Elle marchait, ballotée comme un bateau par la tempête, mais elle marchait, seule, sans béquilles et sans aide. Un prodige de volonté avait réveillé ses jambes mortes. — (Stefan Zweig, trad. Alzir Hella (2002), La pitié dangereuse, Grasset, Paris, 1939, page 337)
  2. Chose extraordinaire.
  3. Personne extraordinaire.
    • Mozart fut un prodige de précocité. Cet enfant est un petit prodige.
    • Ainsi, dans chaque département, des Prodiges de moins de 30 ans (sauf exception) seront récompensés et désignés par un jury, la parité sera respectée. Chaque département désignera, par ailleurs, un ou une Prodige qui sera récompensé par un chèque de 500 euros, au cours d’une cérémonie présidée par la ministre au ministère de l’Intérieur, à reverser à l’association locale de son choix afin de créer ce cercle vertueux de la citoyenneté. — (Les Prodiges de la République à l'honneur, le 15 décembre 2020 sur gouvernement.fr)
    • La dame ne savait visiblement pas à qui elle avait affaire. Tout le monde à Triton savait qu’Athéna était une prodige. Pourtant, si elle avait eu le temps de réfléchir à deux fois, elle aurait peut-être laissé tomber un cours. — (Joan Holub, Suzanne Williams, Athéna la prodige, Éditions AdA, 2013)
  4. Personne qui excelle dans son domaine.
    • Seule au large, allongée sur le dos, détendue ; elle se laisse bercer par ces vagues ondoyantes qui la soulèvent délicatement comme si elle était une prodige des mers ; — (Baya Tazairt, Le Défi d'une Diabétique, lulu.com, 2015, page 159)
    • (Péjoratif) Ce prince fut un prodige de cruauté.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier