Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser)  Composé de profil et de perdu.

Locution nominale modifier

Singulier Pluriel
profil perdu profils perdus
\pʁɔ.fil pɛʁ.dy\

profil perdu \pʁɔ.fil pɛʁ.dy\ masculin

 
Peinture d’un profil perdu.
  1. (Peinture) Profil légèrement tourné en arrière, de manière à montrer un peu plus du derrière de la tête que du devant.
    • De ma position légèrement surplombante, le profil perdu se détachait sur la coulée de fleurs avec le contour tendre et comme aérien que donne la réverbération d’un champ de neige. Mais la beauté de ce visage à demi dérobé me frappait moins que le sentiment de dépossession exaltée que je sentais grandir en moi de seconde en seconde. — (Julien Gracq, Le Rivage des Syrtes, José Corti, 1951)
    • Il essayait de se l’imaginer ainsi, mais la revoyait obstinément de profil, un profil perdu, il ne voyait que la courbe douce de la joue… — (Elsa Triolet, Luna-Park, 1959, page 66)
    • Certains auteurs poussent des « utilités » sur le devant de la scène et présentent leur héros fugitivement en profil perdu. Le lecteur ne s’y trompe pas : il a feuilleté le dernier chapitre pour voir si le roman finissait bien, il sait que le jeune homme pâle, contre la cheminée, a trois cent cinquante pages dans le ventre. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 204)

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier