prohibition

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin prohibitio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
prohibition prohibitions
\pʁɔ.i.bi.sjɔ̃\

prohibition \pʁɔ.i.bi.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de prohiber, défense, interdiction.
    • Pourquoi êtes-vous forcés d’approuver la prohibition de l’exportation des grains à l’étranger toutes les fois que l’abondance n’est point assurée à l’intérieur. — (Maximilien Robespierre; Sur les subsistances, séance de la Convention du 2 décembre 1792)
    • Vous avez vu nos évêques, à très peu d’exceptions près, au mépris des prohibitions les plus certaines de notre législation concordataire, se concerter en vue de manifestations collectives, ou se livrer, tantôt isolément, tantôt simultanément, à des manifestations individuelles contre les actes les plus réguliers du gouvernement. — (Discours d'Émile Combes à Auxerre, 4 septembre 1904)
  2. (En particulier) (Absolument) Interdiction de la vente de boissons alcoolisées.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin prohibitio.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
prohibition
\Prononciation ?\
prohibitions
\Prononciation ?\

prohibition

  1. Prohibition, Défense, interdiction.

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier