propédeutique

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1843)[1] Via l’allemand Propädeutik, dérivé du grec ancien προπαιδεύω, propaideúô (« enseigner auparavant »), composé de πρό, pró (« avant ») et de παιδεύω, paideuô (« élever un enfant »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
propédeutique propédeutiques
\pʁɔ.pe.dø.tik\

propédeutique \pʁɔ.pe.dø.tik\ masculin et féminin identiques

  1. Qui facilite l’apprentissage d’autres choses.
    • Des études sur l’enseignement de l’espéranto ont mis en avant une certaine valeur propédeutique à l’apprentissage d’autres langues.
  2. Se dit de périodes d’enseignements, mises en place dans certaines écoles, universités, séminaires, etc., visant à préparer l’élève pour de futurs enseignements.
    • Ce système permettait, à l’issue de l’année propédeutique, peu spécialisée, une orientation assez libre. — (Guide de l’étudiant helléniste, page 5, Jean Defradas, 1968)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
propédeutique propédeutiques
\pʁɔ.pe.dø.tik\

propédeutique \pʁɔ.pe.dø.tik\ féminin

  1. Ensemble de savoirs servant de base à de futurs enseignements.
    • Les mathématiques constituent une propédeutique indispensable au futur dialecticien. — (Platon, Léon Robin, 1968, page 140)
    • C’est ainsi que commence l’apprentissage des ségrégations, et cette propédeutique infernale de l’inégalité est sans fin, n’épargnant dès lors aucune minorité, aucune différence, aucune dissemblance. — (Edwy Plenel, L’idéologie meurtrière promue par Eric Zemmour, Médiapart, 4 janvier 2015 → lire en ligne)
  2. (Religion) Année de réflexion et de discernement préalable à l’entrée au séminaire de l’Église catholique pour se former à la prêtrise.
    • Au cours de leurs réflexions sur la formation des futurs prêtres, les évêques de France, réunis à Lourdes en Assemblée plénière, ont évoqué la « propédeutique », cette année de réflexion préalable à l’entrée au séminaire. — (« Qu’est-ce que la propédeutique, désormais obligatoire pour les futurs prêtres ? », La Croix, Guillaume Vaillant, article en ligne du 5 novembre 2017.)
  3. (Désuet) Cours préparatoire obligatoire, pour entrer dans l’enseignement supérieur après le baccalauréat, entre 1950 et 1966.
    • Faire sa propédeutique.
    • Être en propédeutique.
    • Faire propédeutique.
    • – Et quels examens allez-vous passer cette année ? demanda Odile.
      – Le certificat d'études littéraires générales… Comment l'appelle-t-on exactement, Jacqueline ?
      Propédeutique, dit Jacqueline d'une voix étouffée.
      — (Patrick Modiano, Une jeunesse, Gallimard, collection Folio, 1981, page 85)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier