propreté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De propre et du suffixe -té.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
propreté propretés
\pʁɔ.pʁə.te\

propreté \pʁɔ.pʁə.te\ féminin

  1. Netteté ; qualité de ce qui est exempt de saleté.
    • Mais Jacquotte était une infatigable plieuse de linge , par caractère frotteuse de meubles, amoureuse d'une propreté tout ecclésiastique, la plus minutieuse, la plus reluisante, la plus douce des propretés. — (Honoré de Balzac, « Le Médecin de campagne », dans les Œuvres complètes de H. de Balzac: tome 13 : La comédie humaine, 1re partie : Étude de mœurs, Paris : chez Alexandre Houssiaux, 1855, p. 329)
    • Ce qui nous frappa tout d'abord quand nous entrâmes à Jerez, ce fut un air de bien-être, de richesse, de propreté, qui n'est pas le partage de toutes les petites villes espagnoles. — (L'Espagne par le baron Davillier, illustrée de 309 gravures dessinées sur bois par Gustave Doré, Librairie Hachette & Cie, 1874, p. 282)
    • Après avoir fait une toilette soignée, c’est-à-dire une toilette de propreté, la seule que nous pussions nous permettre puisque nous n’avions pas d’autres vêtements que ceux que nous portions sur notre dos, nous prîmes nos instruments, Mattia son violon, moi ma harpe, et nous nous mîmes en route pour nous rendre chez M. Espinassous. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Locaux et matériel doivent être tenus dans le plus grand état de propreté au moyen de fumigations préalables et de lavages répétés. — (D. de Prat, Nouveau manuel complet de filature; 1re partie: Fibres animales & minérales, Encyclopédie Roret, 1914)
    • Mais comment, cependant, ne pas consacrer au moins un mot à cette admirable pouponnière, à cette garderie, à ces parcs à bébés où les jeunes mères déposent leurs petits, qu'elles viennent, à intervalles réguliers, allaiter avec des précautions de propreté, une incessante éducation d'hygiène dont je m'émerveille ? — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Topologie) Propriété de ce qui est propre, au sens mathématique du terme.

PrononciationModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • propreté sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier