prospectus

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(à déterminer) Du latin prospectus (« perspective, vue d’ensemble ») avec, pour le français, le sens initial de « document d’annonce d'un livre ».

Nom commun Modifier

Invariable
prospectus
\pʁɔs.pɛk.tys\
 
Prospectus (1) de la Gazette de Nice, 1772

prospectus \pʁɔs.pɛk.tys\ masculin

  1. (Vieilli) Programme qui se publie avant qu’un ouvrage paraisse, dans lequel on donne une idée de cet ouvrage, son format, son caractère, le nombre des volumes et des conditions de la souscription.
    • Le prospectus sur « la première livraison de l'Encyclopédie par ordre de matières » paru en 1782 annonce que la souscription « ouverte jusqu'à la fin Avril 1783 » s'élève maintenant à « 751 livres » ([…]). — (« Savoir encyclopédique , encyclopédie des savoirs », dans L'encyclopédie méthodique (1782-1832): des lumières au positivisme, textes publiés par Claude Blanckaert et Michel Porret, avec la collaboration de Fabrice Brandli, Genève : Librairie Droz, 2006, page 30)
  2. Publicité, imprimé ou brochure, destiné à une promotion grand public.
    • Andoche connaît le Prospectus, il entre dans les idées du marchand, il n’est pas fier, il limousinera notre prospectus gratis. — (Honoré de Balzac, Histoire de la Grandeur et de la Décadence de César Birotteau, 1837, chapitre premier)
  3. (Par extension) Annonce de publicité quelconque, tract, dépliant.
    • Petit "prospectus" élevé au rang d'œuvre d'art, le flyer est un des moyens de diffusion de l'information parmi les plus efficaces et les plus branchés. — (Petit Futé Paris Nuit, 2007, p.53)
  4. (Finance) Document d'information qu’une entreprise soumet à une autorité réglementaire dans le cadre des opérations financières (entrée en bourse, etc.).

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIIe siècle) Du latin prospectus.

Nom commun Modifier

prospectus

  1. Prospectus.

PrononciationModifier

  • Royaume-Uni (Sud de l'Angleterre) : écouter « prospectus [Prononciation ?] »

Voir aussiModifier

  • prospectus sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Participe passé substantivé de prospicio (« regarder au loin »), verbe dont le fréquentatif, prospecto donne prospecter en français.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif prospectus prospectūs
Vocatif prospectus prospectūs
Accusatif prospectum prospectūs
Génitif prospectūs prospectuum
Datif prospectūi
ou prospectū
prospectibus
Ablatif prospectū prospectibus

prospectŭs \Prononciation ?\ masculin

  1. Action de regarder au loin, vue d’ensemble, perspective.
    • prospectum ager arbustis consitus prohibebat, Salluste : le terrain couvert d'arbustes (les) empêchait de voir au loin.

Forme de verbe Modifier

Cas Singulier Pluriel
Masculin Féminin Neutre Masculin Féminin Neutre
Nominatif prospectus prospectă prospectum prospectī prospectae prospectă
Vocatif prospecte prospectă prospectum prospectī prospectae prospectă
Accusatif prospectum prospectăm prospectum prospectōs prospectās prospectă
Génitif prospectī prospectae prospectī prospectōrŭm prospectārŭm prospectōrŭm
Datif prospectō prospectae prospectō prospectīs prospectīs prospectīs
Ablatif prospectō prospectā prospectō prospectīs prospectīs prospectīs

prospectus \Prononciation ?\

  1. Participe passé de prospicio.

Voir aussiModifier

  • prospectus sur l’encyclopédie Wikipédia (en latin)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin prospectus.

Nom commun Modifier

prospectus

  1. Prospectus.

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 92,5 % des Flamands,
  • 94,1 % des Néerlandais.


PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]