Voir aussi : Protée

Français modifier

Étymologie modifier

(1568) De Protée qui avait la propriété de changer d’apparence. (Amphibien) (1805) De Protée, car l’amphibien change de couleur.

Nom commun 1 modifier

Singulier Pluriel
protée protées
\pʁɔ.te\
 
Protée

protée \pʁɔ.te\ masculin

  1. (Littéraire) Homme qui change continuellement de manières, d’opinions, qui joue toutes sortes de rôles.
    • Et derrière, LE ROI, l’homme protée, le surhomme, qui pensa, s’il ne le dit point: “Il suffit de le vouloir pour avoir le temps de tout”. — (Jean de La Varende, Versailles, édition Henri Lefebvre, 1959, pages 88-89)
    • Cet homme est un vrai protée.
  2. (Zoologie) Amphibien urodèle cavernicole à branchies persistantes.
    • Dans l’obscurité des cavernes, les protées sont blancs ; exposés à la lumière, ils se couvrent de taches brunes ou noires.
  3. (Entomologie) Papillon de la famille des Lycaenidae, aussi appelé « azuré des mouillères ».

Notes modifier

Il y a peu de noms masculins de la langue française se terminant par -ée :androcée, apogée, athée (épicène), athénée, Borée/borée, caducée, camée, cicisbée, Colisée, conopée, coryphée, écomusée, Élysée/élysée (l’adjectif est épicène), Empyrée/empyrée, gynécée, hyménée, hypogée, lépidostée, lépisostée, Lycée/lycée, Macchabée/macchabée, mausolée, Musée/musée, nymphée, périgée, périnée, Pirée, pongée, propylée, Prytanée/prytanée, pygmée (épicène), romanée, scarabée, sigisbée, spondée, trochée, trophée, vosne-romanée, zée.

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
protée protées
\pʁɔ.te\
 

protée \pʁɔ.te\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des Protéacées.
    • La protée royale est l’emblème floral de l’Afrique du Sud.

Traductions modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

Références modifier