Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De psaume.

Verbe Modifier

psalmodier \psal.mɔ.dje\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Christianisme) Réciter des psaumes, à l’église, toujours sur la même note.
    • Je les entendais psalmodier leurs prières des morts, ne pensant guère qu’elles fussent chantées pour le salut de mon âme par ceux qui affamaient ainsi mon corps. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Monsieur l’aumônier, hâtez-vous ! les orgues grondent, les chanoines psalmodient, hâtez-vous, les fidèles sont assemblés et vous êtes encore à table ! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • […] mais ces chanoines ! — ils ont l’air si fatigué, il est vrai… quand je les regarde psalmodier l’office dans leurs stalles, je me demande s’ils savent où ils sont et ce qu’ils font […] — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • Les heures comprennent surtout des psaumes et elles sont chantées au chœur dans le texte latin. Les choristes de l'Hôtel-Dieu de Québec se rendaient donc plusieurs fois par jour au chœur pour psalmodier, […]. — (Jean Simard, Le Québec pour terrain: itinéraire d'un missionnaire du patrimoine religieux, Presses de l'Université Laval, 2004, p. 134)
  2. (Figuré) Déclamer des vers ou de la prose d’une manière monotone.
    • Il endort son auditoire à force de psalmodier.
    • Il se mit aussitôt à psalmodier une chanson bizarre, aux notes suraiguës. — (Jean Ray, Harry Dickson, Les Trois cercles de l'épouvante, 1932)
    • Le speaker psalmodiait les nouvelles de la nuit avec cette distinction flegmatique qui entretiendrait encore longtemps l’illusion de la grandeur britannique. — (Antoine Bello, Les Producteurs, 2015 ; édition Blanche, 2015, p. 16)


psalmodier transitif

  1. Réciter un psaume particulier.
    • Psalmodier une prière.
  2. (Figuré) Dire en continu des mots incompréhensibles
    • […], elle plongea une première fois la main dans son sac et commença à filmer nos ébats avec son iPhone 6 ! Comme en transe, elle psalmodiait des je-ne-sais-quoi dans son sabir magyar, entrecoupés de petits halètements saccadés de chienne mettant bas sa portée. — (Bruno Pochesci, « Cadenas d'amour », dans Réalités, volume 1, éd. Realities Incorporated, 2017)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier