Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du participe présent de puer.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin puant
\pɥɑ̃\

puants
\pɥɑ̃\
Féminin puante
\pɥɑ̃t\
puantes
\pɥɑ̃t\

puant \pɥɑ̃\

  1. Qui sent mauvais, qui a une mauvaise odeur.
    • Il mangeait une maigre et puante pitance, faite de créton et d’eau sale qu’on lui apportait le matin, dans une écuelle de grès ébréché, […]. — (Octave Mirbeau, La mort du chien ,)
    • Le village auvergnat est resté malpropre, boueux, puant, délavé par les purins; il est sans lumières; les conditions d'habitation y sont exécrables. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Et le feu d’un petit brasero avec trois grelotteux autour qui louchaient dans la fumée puante. On n’était pas très bien. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, 1932)
  2. (Familier) Qui est d’une fatuité, d’une vanité insupportable.
    • Il est puant.

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin puant
\pɥɑ̃\

puants
\pɥɑ̃\
Féminin puante
\pɥɑ̃t\
puantes
\pɥɑ̃t\

puant \pɥɑ̃\

  1. Personne pour laquelle on éprouve une profonde aversion, du dégoût.
    • Qué plaisir de loger un pruneau dans son bocal, ça me vengerait de tous mes puants d’officiers. — (Honoré de Balzac, Les Paysans, Paris, 1855)
    • – Dehors les vampires ! dehors les loufiats ! dehors les puants ! les carnes ! charognes ! vendus ! — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Version A de « Féérie pour une autre fois », Gallimard, Paris, 1993)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe puer
Participe Présent puant
Passé

puant \pɥɑ̃\

  1. Participe présent de puer.

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir ci-dessus.

Adjectif Modifier

puant \Prononciation ?\ masculin ou masculin et féminin identiques

  1. Puant.
    • Hideuse estes et laide et mal puant — (Aiol, édition de Normand et Raynaud, page 79.)

Dérivés dans d’autres languesModifier