FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIIe siècle) Masculinisation de pucelle.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
puceau puceaux
\py.so\

puceau \py.so\ masculin (pour une femme on dit : pucelle)

  1. (Familier) Homme n’ayant jamais eu de relation sexuelle.
    • J'avais en tout cas réussi à 18 ans à en connaître une (plus âgée que moi) avec qui j'ai pu « conclure » : je n'étais plus un puceau.
      Cela s'est passé à la fin d'une année scolaire et en profitant de l'absence de ses parents, nous avions pu faire l'amour à trois reprises.
      — (Wendy Braxton, Un petit puceau très prometteur, février 2016)
    • Nous avons tous les âges, me dit M. Uozu. La tranche la plus représentative est celle des cinquante-soixante ans, mais on a de tout, de jeunes puceaux qui veulent se faire la main, si j'ose dire, avant de coucher avec leur petite amie, […]. — (Pierre Hel, Yôko, éd. Bouquineo, 2010, page 77)
  2. (Par extension) Jeune garçon.
    • Comme c’est une chasse gardée, on y rencontre de hauts fonctionnaires amateurs de puceaux - raison pour laquelle on perçoit une subreptice odeur de vaseline dans l’air - des dames à la chatte frémissante et un tas de personnages intéressants. — (Yasmina Khadra, Morituri, éditions Baleine, 1997, page 38)
  3. (Argot) Novice dans un art.
    • Il faut être prudent dans ce métier. Au fond, j’ai agi comme un novice, un puceau pour parler la langue du milieu. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 243)
    • Ils sont enfin rentrés chez eux aux quatre coins de la France, obligés de se faire d'autres copains qui n'étaient pas allés dans le bled, [...] qui étaient des puceaux de la guerre. — (Annie Ernaux, Mémoire de fille, Gallimard, 2016, page 15)

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier