pudeur de violette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Composé de pudeur et de violette, ce dernier étant employé au sens figuré désignant une personne timide et modeste.

Locution nominale Modifier

Singulier Pluriel
pudeur de violette pudeurs de violette
\py.dœʁ də vjɔ.lɛt\

pudeur de violette \py.dœʁ də vjɔ.lɛt\ féminin

  1. (Familier) Extrême pudeur.
    • Philippe se félicitait de son flair et mourait d'envie de serrer contre lui les rondeurs à la fois dissimulées et révélées par la robe moulante. Elle repoussa ses avances avec une pudeur de violette, qui ne fit que la lui rendre plus désirable. — (Celia Brayfield, Perles, Albin Michel, 1990, page 181)
  2. (Par extension) (Ironique) Grande discrétion ; sens du secret.
    • Rappelons d’abord, c’est un préalable important, qu’il y a deux affaires Clearstream. […]. Ce genre d’établissement financier a des pudeurs de violette, il déteste qu’on braque le projecteur sur ses activités et qu’on évente ses petits secrets : […]. — (Bernard Langlois, Bloc-note, dans Politis, 24 septembre 2009)

TraductionsModifier

PrononciationModifier