FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du grec ancien πυλών, pulôn (« porche, portail »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
pylône pylônes
\pi.lon\
 
Pylône à Edfou

pylône \pi.lon\ masculin

  1. (Architecture) Double massif de pierre, en forme de pyramide tronquée, qui, dans les temples de l’ancienne Égypte, encadrait la principale porte d’entrée.
  2. (Architecture) Motif décoratif en forme de piliers quadrangulaires, qui décorent l’entrée d’un monument, d’un pont, d’une avenue.
    • Les pylônes du pont Alexandre III.
    • Nous passons à toutes voiles devant l’île de Philoe, dont les colonnades et les pylônes sont illuminés par le soleil couchant. — (Maxime Du Camp, Le Nil : Égypte et Nubie, 1854)
  3. (Par extension) Pylône électrique.
    • Cette disposition de l’éclairage avait été adoptée parce qu’il avait fallu, autant que possible, éviter les poteaux et les pylônes, qui auraient pu provoquer des embarras et des complications pour la mise en route des aéronats. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 135 de l’éd. de 1921)

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   pylône figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : pont.

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • pylône sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

AnagrammesModifier