Voir aussi : que

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Peut-être dérivé du suisse-allemand gell, gellletzi. Pour la Provence, éventuellement de l'occitan qué. Pour la Wallonie, du wallon qué.

Interjection Modifier

qué \ke\

  1. (Suisse) (Provence) N’est-ce pas ?
    • – […] Il y a six ans que je travaille avec toi. Ça implique une certaine confiance, qué ? — (André Héléna, L’Article de la mort, Fleuve Noir, Paris, 1965)
  2. (Provence) Quoi ?

Adjectif Modifier

qué \ke\

  1. (Provence) (Wallonie) (Populaire) Quel.
    • Qué bordel dans c’te baraque, j’te jure.

TraductionsModifier

RéférencesModifier

  • Dictionnaire historique du parler neuchâtelois et suisse-romand, Pierrehumbert William, éd. Attinger, 1926, in Dictionnaire des mots suisses de la langue française d’Alain Nicollier, éditions GVA SA, Genève, p. 123 ISBN 2-88115-003-9

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin quid.

Pronom interrogatif Modifier

qué \ke\

  1. Que, quoi.

Adjectif interrogatif Modifier

qué \ke\

  1. Quel.

DérivésModifier

PrononciationModifier

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin quid.

Pronom Modifier

qué \ke\ (graphie normalisée)

  1. Que, quoi.

Adjectif Modifier

qué \ke\ (graphie normalisée)

  1. Quel.

DérivésModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

WallonModifier

ÉtymologieModifier

Du latin quid.

Adjectif interrogatif Modifier

qué \ke\

  1. Quel (devant consonne).

Adjectif exclamatif Modifier

qué \ke\

  1. Quel (devant consonne).
    • Qué bia tite èt qué bia mèstî por on gamin qui n’a jamés tûsè qui d’ lîves èt di scoles ! — (Joseph Houziaux, Li Vikérîye d’on gamin d’Céles, L. Bourdeaux-Capelle, Dinant, 1964)

Variantes orthographiquesModifier