Voir aussi : quadrilatere

Français modifier

Étymologie modifier

(Date à préciser) Du latin quadrilaterus.

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
quadrilatère quadrilatères
\kwa.dʁi.la.tɛʁ\
ou \ka.dʁi.la.tɛʁ\
 
Six quadrilatères (1)

quadrilatère \kwa.dʁi.la.tɛʁ\ ou \ka.dʁi.la.tɛʁ\ masculin

  1. (Géométrie) Polygone qui a quatre côtés.
    • Les côtés d’un quadrilatère.
  2. (Par extension) Espace limité par quatre côtés.
    • Le troupeau des faisans fonctionne dans le quadrilatère que forment les rues Montmartre et Richelieu d’un côté, les boulevards et le rue Réaumur de l’autre. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 89)
    • Ils ont ensuite déambulé dans le quadrilatère autour du quartier général du Service de police de SherbrookeSPS, escortés par les policiers. — (René-Charles Quirion, Des manifestants contre le couvre-feu recevront des constats d’infraction, ici.radio-canada.ca, 7 janvier 2022)
  3. Bloc de terrain compris entre les rues qui le bordent. → voir pâté de maisons
    • Ces édifices en vinrent à occuper des quadrilatères complets. — (Brigitte Caulier, « Des écoles partout au Québec », dans L'école au Québec, Presses de l'Université Laval, 2023, p. 294.)
  4. (Spécialement) (Militaire) Espace limité par quatre côtés, dont quatre forteresses occupent les angles.
    • Ces quatre forteresses sont placées de manière à former un quadrilatère.

Synonymes modifier

Hyperonymes modifier

Géométrie :

Hyponymes modifier

 
Types de quadrilatères.

Géométrie :

Traductions modifier

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
quadrilatère quadrilatères
\kwa.dʁi.la.tɛʁ\
ou \ka.dʁi.la.tɛʁ\

quadrilatère \kwa.dʁi.la.tɛʁ\ ou \ka.dʁi.la.tɛʁ\ masculin et féminin identiques

  1. Qui a quatre côtés.
    • Appliqué contre la face externe de la branche du maxillaire inférieur, le masséter est court, large et très-épais, aplati d’un côté à l’autre, de forme irrégulièrement quadrilatère, formé de plans superposés dont deux principaux, qui sont parfaitement distincts, près de l’articulation temporo-maxillaire, par la direction un peu différente de leurs fibres. — (Auguste Chauveau, Traité d’anatomie comparée des animaux domestiques, 1879, page 277)
    • Les labiales supérieures sont au nombre de six, et de grandeur assez inégale ; […] elles ont une forme quadrilatère […] — (Gabriel Bibron, Reptiles de l’ile de Cuba, Arthus Bertrand, 1843, page 163)

Dérivés modifier

Traductions modifier

Prononciation modifier

Voir aussi modifier

Références modifier