quenouille

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Faisait quenoille (1179) en ancien français, issu du bas latin conucula [1], dissimilation de colucula, diminutif de colus (« quenouille »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quenouille quenouilles
\kə.nuj\

quenouille \kə.nuj\ féminin

  1. (Vieilli)(Textile) Bâton à l’extrémité supérieure duquel on attache des fibres à filer en le dévidant au moyen du fuseau ou du rouet.
    • La quenouille nourrissait et consolait la moitié du genre humain : les femmes filaient dans les campagnes depuis le berceau jusqu’au tombeau. — (Alphonse de Lamartine, Jacquard)
    • Que de fois je l’ai vu descendre du plancher, pirouetter sur un pied et rouler par la chambre comme le fuseau tombé de la quenouille d’une sorcière. — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Elle brandissait la quenouille qu’elle tenait à la main, comme si elle eût été une des fatales sœurs qui filent et tranchent le cours des destinées humaines. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
  2. (Par extension) Quantité de lin ou de chanvre dont une quenouille est chargée.
    • Filer une quenouille.
    • Elle a achevé sa quenouille.
  3. (Par analogie) Chose en forme de fuseau.
    1. (Sylviculture) Arbres dont la forme évoque celle d'une quenouille.
      • À ses pieds, les cyprès élevaient leurs quenouilles noires et les oliviers moutonnaient sur les pentes. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 119)
    2. (Agriculture) Arbres fruitiers qui sont taillés de manière que le branchage se rapproche de la forme d’une quenouille.
      • J’ai fait planter des quenouilles qui n’ont pas réussi.
      • Sans doute elles recouvrèrent, elles aussi, la raison, et la conscience de leur condition de femelles, car après avoir hésité, elles s’enfuirent et fondirent dans le jardin à l’abandon, derrière des quenouilles d’arbres fruitiers et les feuillages vaporeux d’un plant d’asperges. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943, réédition Le Livre de Poche, page 109)
    3. Colonnes, piliers qui sont aux quatre coins de certains lits.
      • Quenouilles dorées.
      • Un lit à quenouilles.
  4. (Agriculture) Maladie fongique des graminées.
  5. (Canada)(Botanique) Plantes de la famille des typhacées, plus précisément la massette à larges feuilles (Typha latifolia) et la massette à feuilles étroites (Typha angustifolia).

SynonymesModifier

Plantes de la famille des Typhaceae :

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  • fuseau
  •   quenouille figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : chanvre, lit.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier