Étymologie

modifier
Du latin quaestura.

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
questure questures
\kɛs.tyʁ\
ou \kɥɛs.tyʁ\

questure \kɛs.tyʁ\ ou \kɥɛs.tyʁ\ féminin

  1. Dignité, charge de questeur.
    • César brigua la questure.
    • Il est candidat à la questure de la Chambre des députés.
    • [...] bien avant les gentilles conférences inter-coloniales de Québec et de Charlottetown s'étaient exprimées la rage de dominer et la volonté de puissance frustrée d'une clique de marchands britanniques pressés d'en découdre avec le lien impérial si la métropole devait arrêter ou même ralentir leurs plans d'accaparement des richesses et des questures, des sinécures, des magistratures et autres offices de l'administration coloniale. — (Marc Chevrier, « La rançon de Brennus », in Argument, vol. 19, n° 2, printemps-été 2017, pp. 123-124)
  2. Durée des fonctions de questeur.
    • Telle chose s’est faite sous sa questure.
  3. Bureau des questeurs d’une assemblée.
    • Aller à la questure de la Chambre des députés.
    • « Un vrai merdier qui a mis les services de la questure et de l’Assemblée nationale en PLS… », rapporte un participant. — (Pauline Graulle, Ilyes Ramdani et Ellen Salvi, Dissolution : Macron plonge son camp dans la sidération, Médiapart, 10 juin 2024)

Apparentés étymologiques

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

(QUES peut se prononcer CUES.)

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier

Forme de nom commun

modifier

questure féminin

  1. Pluriel de questura.