quincaillier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Dérivé de quincaille, avec le suffixe -ier.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
quincaillier quincailliers
\kɛ̃.ka.je\

quincaillier \kɛ̃.ka.je\ masculin (pour une femme, on dit : quincaillière) (orthographe traditionnelle)

  1. Celui qui tient un commerce de quincaillerie.
    • Les meilleurs sont les pièges à ressort que l'on trouve chez tous les quincailliers, et dont la force et la grandeur sont graduées sur celle de l'animal que l'on veut capturer. — (Dr E.-L. Trouessart, « Les petits Mammifères de France: Procédés pour capturer et réunir en collections les mammifères », dans la Feuille des jeunes Naturalistes, n° 124 du 1er février 1881, Paris : chez Adrien Dollfus, 11e année, 1880-1881, p. 46)
    • C’est un dialogue entre un Monsieur et un quincaillier. — (Tout allais, Volume 1, 1900, page 359)

Variantes orthographiquesModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin quincaillier
\kɛ̃.ka.je\
quincailliers
\kɛ̃.ka.je\
Féminin quincaillière
\kɛ̃.ka.jɛʁ\
quincaillières
\kɛ̃.ka.jɛʁ\

quincaillier (orthographe traditionnelle)

  1. Qui concerne la quincaillerie.
    • Qui condamne le nommé Jacques- Joseph Thomas ., marchand quincaillier , demeurant à Bruxelles [..] — (Recueil des proclamations et arrêtés des représentans du peuple français, Volume 1, G. Huyghe, 1795)

Variantes orthographiquesModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier