rébarbatif

Voir aussi : rebarbatif

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français se rebarber (« tenir tête »).

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin rébarbatif
\ʁe.baʁ.ba.tif\

rébarbatifs
\ʁe.baʁ.ba.tif\
Féminin rébarbative
\ʁe.baʁ.ba.tiv\
rébarbatives
\ʁe.baʁ.ba.tiv\

rébarbatif \ʁe.baʁ.ba.tif\

  1. Qualifie une personne peu engageante.
  2. Ennuyeux ; sans attraits.
    • Voilà des mots qui sont trop rébarbatifs. Cette logique-là ne me revient point. Apprenons autre chose qui soit plus joli. — (Molière, Le Bourgeois gentilhomme, 1670)
    • Ces chaînes suspendues en manière d’ornement et d’ex-voto donnent à l’église un faux air de prison assez étrange et rébarbatif. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, 1840, édition Charpentier, 1859)
    • Chapelain représentait les savants, et, à cette époque, savant, en fait d’orthographe, voulait dire étymologiste. Il était donc pour l’orthographe rébarbative. — (Émile Faguet, Simplification simple de l’orthographe, 1905)
    • Il lui arrivait même de s'émerveiller de la facilité, de la promptitude avec laquelle il avait illuminé ces arcanes, hier encore ténébreux et rébarbatifs. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 116)
    • Leri fixa Moreta, bouche bée de stupeur.
      — Une zoonose ? Même le terme est rébarbatif ! (Elle arrangea un coussin derrière son dos.) Eh bien, maintenant que je suis confortablement assise, racontez-moi tout.
      — (Anne McCaffrey, La Ballade de Pern, tome 4: La Dame aux Dragons, traduit de l'américain par Éric Rondeaux et Pierre-Paul Durastanti, éd. 12/21 (Univers poche), 2014)

SynonymesModifier

peu engageant
revêche
Ennuyeux, sans attrait
fastidieux, ingrat, indigeste

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Voir aussiModifier

  • Le thésaurus ennui en français