réclusion

Voir aussi : reclusion

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin reclusum, supin de recludere, reclure.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
réclusion réclusions
\Prononciation ?\

réclusion féminin

  1. État d’une personne renfermée.
    • Jamais ses journées n'avaient paru si longues à la jeune femme que depuis la réclusion de son mariage. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans "Trois contes de l'Amour et de la Mort", Édition Corrêa, 1940)
  2. (Droit) Peine afflictive et infamante qui consiste à enfermer quelqu’un dans une maison de force, une prison.
    • Un jour, la fille de ma femme de basse-cour, Rosalie Rigard, – une enfant de seize ans – fut violée dans mon bois par un colporteur qui passait. […] l’on arrêta le colporteur, qui fut envoyé aux Assises et condamné à cinq ans de réclusion. — (Octave Mirbeau, Le colporteur)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier