rédacteur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1722) Dérivé savant de rédiger, apparenté à rédaction et formé avec le suffixe -eur sur le supin latin redactum de redigo.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rédacteur rédacteurs
\ʁe.dak.tœʁ\

rédacteur \ʁe.dak.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : rédactrice)

  1. Personne qui rédige.
    • Un rédacteur met toute son étude, tout son esprit, toute son habitude à rédiger au long, de point en point, ce qu‘on pensa, quoiqu‘il ne pense point. — (Voltaire, Grand Dictionnaire universel du XIXe siècle, t. 13, « rédacteur », p.807, 1875)
    • Les rédacteurs des deux nouveaux codes qu’on demande n’oublieront point de prendre des mesures pour en faciliter les moyens. — (Comte de Sanois, Questions proposées à toutes les assemblées, par un membre de la noblesse de celle de Meaux, 13 mars 1789)
    • Tous les dictionnaires s'entendent : la plus simple définition du rédacteur est celle d'une « personne qui rédige un texte ». C'est juste. Simple. Avouez cependant que nous ne sommes pas très avancés. Je vous rappelle que nous cherchons à mieux cerner le métier de rédacteur de discours. Progressons donc d'un cran en précisant la nature des textes. Écartons tout de suite la poésie, le roman ou la comptine : le métier de rédacteur ne ressemble en rien à celui de l'écrivain. — (Gilles Trudeau, Discours gagnants – Petit guide de rédaction, Linguatech éditeur, Montréal. 2018, p. 24)
  2. (En particulier) (Journalisme) Collaborateur régulier d’un journal.
    • Il dégota, péniblement, une place de sous-reporter, dans un canard impécunieux du matin. […]. Mais le canard sombra, sans payer ses rédacteurs qu’il ne payait qu’à moitié depuis des mois. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 29)
  3. (Cartographie) Dessinateur cartographe ou tout autre agent chargé de la rédaction d’un document cartographique.

SynonymesModifier

DérivésModifier

HyponymesModifier

Rédacteur d’un journal :

TraductionsModifier

RéférencesModifier