réformette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De réforme avec le suffixe diminutif -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
réformette réformettes
\ʁe.fɔʁ.mɛt\

réformette \ʁe.fɔʁ.mɛt\ féminin

  1. Petite réforme dont le locuteur met en doute l’efficacité.
    • Le mouvement [Ortograf.net] appelle donc la population à prendre possession de sa langue en s’appuyant sur une norme simple et précise plutôt que d’attendre vainement et passivement une « réformette » partielle de l’orthographe venant d’une quelconque autorité. — (Wikipédia, Orthographes alternatives.)
    • Et pourtant Stéphane Dion avait raison : la loi 101 est effectivement devenue une loi canadian conforme aux limites imposées par le régime et à ses contraintes juridiques. Elle ne l’était pas à l’origine, alors qu’elle s’inscrivait dans un esprit de rupture qui refusait de se conformer au cadre provincial, mais elle n’est plus aujourd’hui qu’une réformette édentée. — (Simon-Pierre Savard-Tremblay, « Le Canada, “pays” d’avant-garde », in Argument, volume 19, no 2, printemps-été 2017, page 31.)
    • Les réformes Macron ? La belle affaire, rigole notre ami, il ne s’agit là, voyons, que d’« un timide rattrapage ». Si l’on espère son onction avec ces réformettes, on se goure. — (Anne-Sophie Mercier, « Le Parisien libéral », Le Canard enchaîné, 20 juin 2018, page 7.)

Apparentés étymologiquesModifier

→ voir réforme et -ette

TraductionsModifier