Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De ouvrir, avec le préfixe ré-.

Verbe Modifier

réouvrir \ʁe.u.vʁiʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Ouvrir à nouveau.
    • […], & quoiqu'on lui eut appliqué des fomentations pour cet effet, il se plaignoit de leurs négligence croiant qu'ils n'avoient pas emploiès tous leurs soins pour réouvrir ces conduits. — (Charles Barbeyrac, Dissertations nouvelles sur les maladies de la poitrine, du cœur, de l'estomac, des femmes, vénériennes, page 560, 1731)
    • Je rampai long-temps dans des détours obliques, j'entrevis la lumière, je rendis la liberté à mon guide, et, continuant à réouvrir un passage, je sortis de la région des ténèbres. — (Jean-Jacques Barthélemy, Voyage du jeune Anacharsis en Grèce, volume 4, page 53, 1819)
    • En tous cas, et en admettant que le débat, dont, selon nous, le vœu de la loi appelle l’extinction complète, en même temps que celle de l'instance, soit susceptible de se réouvrir, sous la forme nouvelle d'une demande directe en révocation intentée dans les termes de l’art. 957 […]. — (Jurisprudence de la Cour de Cassation, in Recueil général des lois et des arrêts, page 210, 1871)
    • De plus, ils sont prêts à réouvrir les manufactures pour le temps de l'arbitrage à la condition que les ouvriers signent les documents déposés chez le notaire Grenier ; ceux-ci seront nuls si la sentence les contredit. — (Jean Claude Dupont, Jacques Mathieu, Les Métiers du cuir, 1981, page 351)
    • Ce n'est qu'en 1877 qu'une mission catholique put réouvrir. — (André-Louis Sanguin, Vivre dans une île : une géopolitique des insularités, 1997, page 307)

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

TraductionsModifier

NotesModifier

Bien qu'il soit fréquemment utilisé, réouvrir est fautif, et n'est pas reconnu à ce titre par le dictionnaire de l'Académie française, ni par la plupart des dictionnaires classiques. Le terme correct est rouvrir.

RéférencesModifier

  • J. B. Richard de Radonvilliers, Enrichissement de la langue française ; dictionnaire des mots nouveaux, 1845