républicain

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle)[1] Dérivé de république, avec le suffixe -ain[2].

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin républicain
\ʁe.py.bli.kɛ̃\
républicains
\ʁe.py.bli.kɛ̃\
Féminin républicaine
\ʁe.py.bli.kɛn\
républicaines
\ʁe.py.bli.kɛn\

républicain \ʁe.py.bli.kɛ̃\

  1. Qui appartient à la république.
    • Gouvernement républicain.
    • Constitution républicaine.
    • Institutions républicaines.
    • Admettre cette préséance, c’est léser l’esprit républicain, porter atteinte aux principes de 89, faire fi des sacrifices consentis par les révolutionnaires de 1830 à 1871 ! — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  2. Qui affectionne la république, qui lui est favorable.
    • Ce qui sauva Genève, ce fut l’esprit républicain, l’amour des lois avec la liberté. — (Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T.2,4, 1833)
    • C’est pourquoi, justement, j’ai toujours cru que les manouvriers seront tous républicains, dès qu’il seront en état de comprendre que le seul gouvernement qui puisse leur être favorable, celui qui rendra les impôts proportionnels à ce que l’on a et non à ce que l’on mange, celui qui les mettra le plus promptement à même de devenir propriétaires du sol qu’ils cultivent à si grand’peine, et qui par conséquent leur garantira la vraie liberté — c’est la République. — (Émile Thirion, La Politique au village, p. 203, Fischbacher, 1896)
    • Il était républicain depuis l’Empire et l’était resté avec passion, parce qu’il lui semblait que la République eût encore besoin d’être défendue — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 33.)
    • Cependant, les injures recommencent de voler. Par une inspiration soudaine, Nestor Rousselier se met à chanter, et tous ceux de l’alouette reprennent avec lui sur un air imité de celui des lampions :
      « 
      Républicains. – Gueule sans pain. – Trempe ton cul dans du purin. – Pour (e) r’laver ta peau de putain. – Peau de putain... » — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 85.)
    • Et que fait un républicain s’il a le bonheur de vivre en république ? Il se tourne les pouces ou bien il enseigne le grec et décrit les monuments d’Aurillac à ses moments perdus. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 150.)
    • Les unionistes nord-irlandais du DUP craignent que l’appartenance au Royaume-Uni soit menacée depuis la progression des nationalistes républicains du Sinn Féin, partisans d’une réunification avec la République d’Irlande voisine. — (journal 20 minutes, édition Paris-IDF, 14 septembre 2022, page 4)
    • Il semble que les principes gérontocratiques et kakistocratiques, qui nous caractérisent, ont prévalu sur les principes démocratiques et républicains. — (Lahyerou Ag Aly, J'accuse, Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, Mali, non daté, consulté le 06/10/2018)
  3. (Spécialement) (États-Unis) Qui concerne le Parti républicain, ou qui en approuve les idées.
  4. (Spécialement) (France) Qui s’oppose aux extrémismes, en particulier à l’extrême-droite.
    • Entre partis républicains, la mobilisation contre l’extrême droite ne saurait être invoquée au gré des circonstances. Le parti de M. Macron ne peut appeler à lui faire barrage pour accéder ou se maintenir au pouvoir, puis ne pas s’appliquer à lui-même cet impératif, sauf à renier son identité et les valeurs qu’il prétend siennes. — (Jérôme Fenoglio, Premier tour des législatives 2022 : les leçons d’un scrutin, dans Le Monde, 13 juin 2022 [texte intégral]. Consulté le 22 juin 2022)
    • En 2017, 110 candidats du Front National s’étaient qualifiés pour le second tour des législatives. Mais seuls 8 étaient devenus députés. Cinq ans plus tard, le parti de Marine Le Pen, devenu RN, a pulvérisé ce qui restait du front républicain. — (Jacques Pezet et Vincent Coquaz, Comment le front républicain a cédé face au Rassemblement national, dans Libération, 21 juin 2022 [texte intégral]. Consulté le 22 juin 2022)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
républicain républicains
\ʁe.py.bli.kɛ̃\

républicain \ʁe.py.bli.kɛ̃\ masculin (pour une femme, on dit : républicaine)

  1. Personne attachée à la république, au parti républicain.
    • On ne persuadera jamais à des républicains, vraiment libres, de se donner un maître ; car ils vous diront toujours : Il vaut mieux dépendre des lois que du caprice d’un seul homme. — (Frédéric II & Voltaire, L’anti-Machiavel - 1739 - (édition de 1947))
    • Charette, qui, depuis la prise de Noirmoutiers par les républicains , ne disposait plus que de faibles bandes, sévit de nouveau à la tête d’une armée; et, le 26 nivôse (15 janvier), il fut en mesure de battre les bleus à Chancé et à Légé : […]. — (Amédée Gabourd, Histoire de la révolution et de l’empire : Convention nationale (t.2), Paris : Jacques Lecoffre, 1847, vol.4, page 100)
    • La veille du jour où il arrêta Eugène sur le cours Sauvaire, il avait publié, dans l’Indépendant, un article terrible sur les menées du clergé, en réponse à un entrefilet de Vuillet, qui accusait les républicains de vouloir démolir les églises. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. III ; réédition 1879, p. 99)
    • Les républicains triomphants ne déshonorèrent pas leur triomphe : ils veillèrent eux-mêmes à la sûreté de la bourgeoisie, qui tremblait pour sa vie et pour ses biens. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Je vous l’ai dit, monsieur l’employé supérieur, répondit Jean-Pierre : j’étais républicain avant le général Bonaparte ; je suis républicain, maintenant que le premier consul ne l’est plus guère ; je resterai républicain quand l’empereur ne le sera plus du tout. — (Paul Féval, La Vampire, E. Dentu, 1891, p. 118-126)
    • Déroutés, les hommes du 24 mai cherchèrent une issue. On a dit qu’ils se rabattirent sur un expédient : la République sans les républicains. Ce n’est pas tout à fait cela. Ils essayèrent de fonder le mac-mahonisme qui, dans leur esprit devait préparer l’orléanisme. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. (États-Unis) Membre ou partisan du Parti républicain.
    • Les démocrates le trouvent [Eisenhower] trop réactionnaire en politique intérieure et les républicains trop internationaliste […] en politique étrangère. — (Combat, 19-20 janvier 1952)
  3. (Ornithologie) Espèce de passereaux qui vivent en communauté dans de grands nids suspendus.
     
    Nids de républicains.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier