FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin revelator.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin révélateur
\ʁe.ve.la.tœʁ\

révélateurs
\ʁe.ve.la.tœʁ\
Féminin révélatrice
\ʁe.ve.la.tʁis\
révélatrices
\ʁe.ve.la.tʁis\

révélateur

  1. Qui révèle quelque chose.
    • Si les Hommen peuvent paraître périphériques ou anecdotiques, ils sont pourtant révélateurs des logiques paradoxales qui traversent à des degrés divers l’ensemble de la mobilisation contre le projet de loi (FASSIN, 2015). — (Josselin Tricou, « Entre masque et travestissement : Résistances des catholiques aux mutations de genre en France: le cas des "Hommen" », dans la revue Estudos de Religião, vol. 30, n° 1, jan.-avr. 2016, page 46)
    • Un document révélateur. — Des circonstances révélatrices.

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
révélateur révélateurs
\ʁe.ve.la.tœʁ\

révélateur \ʁe.ve.la.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : révélatrice)

  1. Celui, celle qui fait la révélation d’un complot politique de quelque association criminelle, de quelque affaire secrète.
    • On lui avait proposé d’entrer dans cette conspiration, il en a été le révélateur.
  2. (Par analogie) Ce qui permet la révélation d'un phénomène ignoré.
    • Les phytosanitaires, quant à eux, n'exercent pas seulement leur action toxique sur les espèces ciblées, mais également sur les autres organismes vivants. Le révélateur du problème fut vraisemblablement le cas du DDT, […]. — (Dictionnaire de la pensée écologique, sous la direction de Dominique Bourg & ‎Alain Papaux, Presses Universitaires de France, 2015)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
révélateur révélateurs
\ʁe.ve.la.tœʁ\

révélateur \ʁe.ve.la.tœʁ\ masculin

  1. (Photographie) Bain chimique où l’on trempe le cliché pour faire apparaître l’image encore invisible.
    • Dans chaque cas, l’iconogène fut le révélateur le plus long et de beaucoup, mais en somme il y avait dans la plaque finie à l’iconogène un peu plus de détail que dans le cas des autres. — (W. K. Burton, Emploi de l'Iconogène comme révélateur (Communication lue à la British Association of Photography), dans le Bulletin de l'Association belge de photographie, 1890, 2e série, vol.7 (vol.17 de la collection), page 63)
    • Pour un développement d’une durée comprise entre 45 minutes et une heure, il convient d’employer un révélateur peu oxydable, ne produisant pas de voile chimique et ne colorant pas la gélatine. La pyrocatéchine et l’iconyl (glycin) remplissent parfaitement ces conditions. — (H.Cuisinier, La pratique de la photographie stéréoscopique, paris : Paul Montel, 1929, page 51)

TraductionsModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier