FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé du verbe rôder avec le suffixe -euse.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rôdeuse rôdeuses
\ʁo.døz\

rôdeuse \ʁo.døz\ féminin (pour un homme on dit : rôdeur)

  1. Celle qui rôde.
    • Il voulut, sans perdre de temps, suivre la rôdeuse nocturne ; il traversa la haie au même endroit qu’elle : mais il eut beau regarder de tous côtés, il ne vit personne. — (Alfred Mercier, L’Habitation Saint-Ybars, page 83, 1881)
  2. Prostituée.
    • Asservies à l’amour brutal, elles se sont privées de toute volupté, et elles approchent par là des hommes qui se sont faits eunuques en vue du royaume de Dieu. […]. Un trône est préparé pour elles à la droite du Père. Dans le royaume de Dieu, la reine et l’impératrice seront heureuses de s’asseoir aux pieds de la rôdeuse de barrières. — (Anatole France, Le Lys rouge, 1894, réédition Le Livre de Poche, page 201)
    • Alain se détourna de la rue Royale et gagna les Champs-Élysées par la rue Boissy-d’Anglas. Au coin de l’avenue Gabriel, ils se heurtèrent à une rôdeuse.
      — Bonsoir, Marie-couche-toi-là.
      C’était une vieille batteuse de fourrés, bien connue des amateurs. Alain avait deux ou trois fois accepté ses services, mais elle ne pouvait le reconnaître, car des milliers d’hommes étaient passés par ses mains.
      — (Pierre Drieu La Rochelle, Le Feu follet (1931))
    • Il est probable que la déférence montrée par Nguyen Van Chung ou Nguyen Van Truoc à l’égard du ly truong de son village ou des autorités mandarinales ne sera pas accrue du fait de sa fréquentation en France des Alphonses et des rôdeuses. — (« Les volontaires annamites », L’Impartial, 7 août 1919. Cité par Mireille Le Van Ho, Des Vietnamiens dans la Grande Guerre : 50 000 recrues dans les usines françaises, 2014, pages 196-197)

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin rôdeur
\ʁo.dœʁ\

rôdeurs
\ʁo.dœʁ\
Féminin rôdeuse
\ʁo.døz\
rôdeuses
\ʁo.døz\

rôdeuse \ʁo.døz\

  1. Féminin singulier de rôdeur.

AnagrammesModifier