Étymologie

modifier
Verbe dérivé de accommoder, avec le préfixe re-.

raccommoder \ʁa.kɔ.mɔ.de\ transitif, intransitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se raccommoder)

  1. Remettre en ordre ; réparer.
    • — Elle oubliait tout ce qu’on lui disait dans la possession, faisait mille fautes de latin que nous avons raccommodées comme nous avons pu. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, 1826)
    • Le berger regagna paisiblement les bords de la Nied, s'assit à l'ombre d'un pommier, et se mit à raccommoder le collier à clous de son chien de garde. — (Stephen de la Madeleine, La cabane et le château, Paris : chez P.-C. Le Huby, 1847, page 98)
    • Enfin, un homme qui raccommodait une charrue nous devina assez pour nous répondre ; il nous indiqua presque clairement notre chemin. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, réédition Le Livre de poche, 2012, page 155)
    • Les meubles avaient l'air d'avoir été emmagasinés pêle-mêle après le décès d'un locataire. Et ils ne valaient pas la peine que je me suis donnée pour les raccommoder. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, page 115)
    • – Écoute donc ! si le ministère est par terre, il ne s’ensuit pas que tu y sois avec lui. Un ministère se raccommode, lorsque les morceaux en sont bons. — (Émile Zola, Les Trois Villes : Paris, 1897)
  2. Redonner une bonne opinion de.
    • Cela me raccommode avec les voyages.
  3. Remettre d’accord des personnes qui s’étaient brouillées, réconcilier.
    • Çà ! raccommodons-nous, touchez là, enfant. — (Alfred de Vigny, Cinq-Mars, 1826)
    • Gaston, un miracle! Nous sommes raccommodés avec de Mesmaeker! — (André Franquin, Gaston R3 — Gare aux gaffes du gars gonflé, éditions J.Dupuis Fils, 1973, page 37)
    • Un malentendu les avait séparés : on les a raccommodés.
    • Le mari et la femme se sont raccommodés.
  4. Réparer, remettre en bon état. Note : Par rapport à réparer, il se dit surtout des petites réparations.
    • L’intelligence avec laquelle ce Tourangeau raccommodait le trait cassé rassura le colonel comte d’Aiglemont, qui revint vers la portière en étendant ses bras comme pour détirer ses muscles endormis ; il bâilla, regarda le paysage, et posa la main sur le bras d’une jeune femme soigneusement enveloppée dans un vitchoura. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, 1842, chapitre premier)
    • Son pied gauche, dont l'orteil rongeait la chaussette dix fois raccommodée, déchiquetant les mailles et creusant sa trouée, le faisait souffrir cruellement. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 9)
    • Pourvu que je lui raccommode son linge, reprise ses chaussettes et lui fricasse de la cuisine à la mode corse, il n'en désire pas davantage. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • Il ne rentrait que pour apporter du linge à laver et à raccommoder. — (Bernard Clavel, Les Fruits de l’hiver, Robert Laffont, 1968)

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier