Voir aussi : rách

FrançaisModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

D’une langue indochinoise  Référence nécessaire

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rach rachs
\ʁak\

rach \ʁak\ masculin

  1. (Marine) (Indochine) Bras de rivière.
    • Au retour de la patrouille, Babourg relâcha la nuit dans le rach près de la pagode à cause d’un pépin de motogodille. — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, p. 146)
    • La vedette à nouveau repérée dut emprunter un rach et s’enfoncer dans une forêt de palétuviers. — (Jean Lartéguy, Le mal jaune, chapitre 3, page 272, éditions Presses de la Cité)

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Ancien occitanModifier

Nom commun Modifier

rach masculin

  1. Variante de rai.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

Gaélique écossaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

rach

  1. Aller, se déplacer.

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

Déverbal de rachier (« déraciner »).

Nom commun Modifier

rach \Prononciation ?\ masculin

  1. (Hapax) Souche.
    • Aucuns qui avoient amené un rach de fuste — (Archives nationaux, série JJ 188, pièce no 77, 1459)

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier