raisonnablement

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de raisonnable avec le suffixe -ment.

Adverbe Modifier

raisonnablement \ʁɛ.zɔ.na.blə.mɑ̃\

  1. Avec raison, conformément à la raison, à l’équité.
    • Parler raisonnablement.
    • Toutes ces choses [les mouvements instinctifs] se font si raisonnablement, que la raison en excède notre pouvoir et en surpasse notre industrie, — (Jacques-Bénigne Bossuet, Conn. V, 3.)
  2. Suffisamment, convenablement.
    • J'espère qu’elle se trouvera assez raisonnablement logée, — (Marquise de Sévigné, 26 avril 1680.)
    • Karpos le jardinier : J'aime Dieu de tout mon cœur, et je vends mes légumes fort raisonnablement, — (Voltaire, Dial. 17.)
    • Ce poulet nous fit dire mille choses très spirituelles que j’ai oubliées et je fus enchanté qu’on ne l’eût pas raisonnablement rôti. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. 195.)
  3. Passablement, ou d’une manière au-dessus du médiocre.
    • Il y avait une maison assez commode, un beau jardin et une cour raisonnablement grande, dans laquelle était une citerne profonde dont on ne se servait plus. — (Les Mille et Une Nuits, traduction Antoine Galland,1704. XLVIe nuit)
    • Comblé de trésors dont il ne savait que faire, et raisonnablement chargé de la haine publique, — (Antoine Hamilton, Gramm. 5.)
    • Comme la correspondance était très étendue et qu’on était en temps de guerre, je ne laissais pas que d’être occupé raisonnablement, — (Jean-Jacques Rousseau, Conf. VII.)

SynonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier