FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Mot composé de rame et -ée.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ramée ramées
\ʁa.me\

ramée \ʁa.me\ féminin

  1. Assemblage de branches entrelacées naturellement ou de main d’homme.
    • Ce furent ensuite, — ainsi j'ai entendu, ainsi je raconte, — […] — des cris plaintifs et des rires féroces dont frissonnait chaque fleur le long d'une ramée […] — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
  2. Branches coupées avec leurs feuilles vertes.
    • Faites apporter de la ramée.
    • Une voiture de ramée.
    • On tapissa la patte de ramée.
    • Un pauvre Bûcheron tout couvert de ramée,
      Sous le faix du fagot aussi bien que des ans
      Gémissant et courbé marchait à pas pesants,
      Et tâchait de gagner sa chaumine enfumée.
      — (Jean de La Fontaine, La Mort et le Bûcheron, dans Fables, livre I, 1668)
    • Le vénérable pontife avait à peine achevé ce discours qu’une paysanne passa sur la route, tirant par le licol une vieille jument si chargée de ramée que ses jarrets en tremblaient et qu’elle bronchait à chaque pas. — (Anatole France, Les Sept Femmes de la Barbe-Bleue et autres contes merveilleux, 1909)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe ramer
Participe Présent
Passé
(féminin singulier)
ramée

ramée \ʁa.me\

  1. Participe passé féminin singulier de ramer.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier