FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du radical ram de rameau avec le suffixe -ille.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ramille ramilles
\ʁa.mij\

ramille \ʁa.mij\ féminin

  1. (Au singulier) Ensemble des petites branches d’un arbre.
    • La ramille d’un buisson touffu.
  2. Ramification du rameau, petite branche, brindille.
    • Beaucoup de plantes et d’arbres inconnus dont pourtant j’aurais voulu savoir le nom. De chacun d’eux je cueille une ramille pour me les faire nommer, au déjeuner. — (André Gide, La porte étroite, 1909, Le Livre de Poche, page 154)
    • Malgré les soleillées qui précisaient les dessins délicats des ramilles s’enchevêtrant, la forêt de la Côte, dominant le village, restait maussade et grise. — (Louis Pergaud, « Le Retour », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • La poche droite contient des ramilles de ce calcaire rosâtre que ses parents nomment, Dieu sait pourquoi, lithotamnium, quand il est si simple de l’appeler corail. « Mais ce n’est pas du corail, Bel-Gazou. » Pas du corail ? Et qu’en savent-ils, ces malheureux ? — (Colette, La noisette creuse, dans La maison de Claudine, Hachette, 1922, réédition Livre de Poche, page 157)
    • Je sentis sous ma paume, à travers le tapis de ramilles de pin, quelque chose de dur qui n’était pas une pierre. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 10)

DérivésModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier