Voir aussi : rancoeur

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Du latin rancor (« rancidité ») [1], au figuré « rancune » en latin chrétien.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rancœur rancœurs
\ʁɑ̃.kœʁ\

rancœur \ʁɑ̃.kœʁ\ féminin

  1. Mécontentement, aigreur, dégoût que laisse après elle une déception, une mésaventure, une injustice ; ressentiment.
    • Et, peu à peu, de la douceur primordiale, un peu timide et avide de tendresse de son caractère, montaient une sourde irritation, une rancœur et une révolte. — (Isabelle Eberhardt, Le Major,1903)
    • Dans une lettre adressée au duc de Nevers, en 1208, Innocent III exhale sa rancœur contre les juifs. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Chaque vexation qu'il me fit subir accroissait ma rancœur. — (Antoine Bello, Les Funambules, 1996 ; édition Folio, 2009, p. 121)

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

RéférencesModifier