Français modifier

Étymologie modifier

(Siècle à préciser) du participe passé de recevoir.

Adjectif modifier

Singulier Pluriel
Masculin reçu
\ʁə.sy\

reçus
\ʁə.sy\
Féminin reçue
\ʁə.sy\
reçues
\ʁə.sy\

reçu \ʁə.sy\ masculin

  1. Qui est admis, établi, consacré.
    • Les usages reçus.
    • Les maximes reçues.
    • Vous pouvez très bien procéder ainsi, cela est reçu.
    • Se conformer à ce qui est reçu.
    • J’ai ouï dire aux anciens de Saint-Sulpice que, vers la fin du XVIIIe siècle, on n’allait guère à la Sorbonne ; qu’il était reçu qu’on n’y apprenait pas grand-chose ; que la conférence intérieure, en un mot, prit tout à fait le dessus sur la leçon officielle. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 122-123.)
    • […] mais, pour achever d’exaspérer Levine, Vassinka, souhaitant le bonsoir à la maîtresse de la maison, tenta de lui baiser la main.
      « Ce n’est pas reçu chez nous », dit brusquement Kitty en retirant sa main.
      — (Léon Tolstoï, Anna Karénine, tome II, Nelson, Paris, 1910, page 303)
    • Le tribunal commence par dire si la partie civile est « reçue » en sa constitution, c’est à dire si elle l’a fait dans les formes et délais légaux et est bien une victime directe de l’infraction. — (Maître Éolas, vade mecum d'une audience correctionnelle, 7 septembre 2004 → lire en ligne)

Nom commun modifier

Singulier Pluriel
reçu reçus
\ʁə.sy\

reçu \ʁə.sy\ masculin

  1. Quittance sous seing privé, par laquelle on reconnaît avoir reçu une somme.
    • Il prétend que je ne l’ai pas payé, mais j’ai son reçu.
  2. (Par extension) Écrit par lequel on reconnaît avoir reçu quelque chose.
    • Ce commissionnaire m’a demandé un reçu de la lettre, du paquet qu’il m’apportait.
    • La mère Burette n’écrit pas, ne donne pas de reçu, il n’y a pas de preuves contre elle. — (Eugène Sue, Les Mystères de Paris, 1843)

Traductions modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe recevoir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
reçu

reçu \ʁə.sy\

  1. Participe passé masculin singulier de recevoir.
    • Quant aux courageux et dévoués Esquimaux, après avoir reçu flegmatiquement les affectueux remerciements du lieutenant et de sa compagne, ils n'avaient même pas voulu venir au fort. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, 1873)

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références modifier

Néerlandais modifier

Étymologie modifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun modifier

reçu \ɾə.sy\

  1. Bon de livraison.

Taux de reconnaissance modifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 85,5 % des Flamands,
  • 89,7 % des Néerlandais.

Prononciation modifier

  • (Région à préciser) : écouter « reçu [ɾə.sy] »

Références modifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]