Français modifier

Étymologie modifier

De baiser, avec le préfixe re-.

Verbe modifier

rebaiser \ʁə.be.ze\ ou \ʁə.bɛ.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Baiser à nouveau.
    • D’Arthez rebaisa la main de cette sainte femme qui, après lui avoir servi une mère hachée en morceaux, avoir fait du prince de Cadignan que vous connaissez, un Othello à triple garde, se mettait elle-même en capilotade et se donnait des torts, afin de se donner aux yeux du candide écrivain cette virginité que la plus niaise des femmes essaie d’offrir à tout prix à son amant. — (Honoré de Balzac, Les Secrets de la Princesse de Cadignan, 1844)
    • Je viens pour rebaiser le plus beau des Amants
      Je viens pour remourir dans tes embrassements
      — (Théophile de Viau, in Second Livre des Délices, 1620, Toussaint du Bray, Paris)
    • L’idée de vivre dans une ville ouatée d’amiante, poudrée par le poison, guettée par l’asbestose, ne me préoccupait pas plus que les autres résidents de Thetford Mines, qui naissaient, grandissaient, apprenaient, flirtaient, baisaient, se mariaient, s'assuraient, travaillaient, divorçaient, socialisaient, rebaisaient, vieillissaient, toussaient, et mouraient entre les monts et cratères, les terrils et les fosses. — (Jean-Paul Dubois, Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, éditions de l’Olivier, 2019)

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes