recapiter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De décapiter, avec substitution préfixale de dé- à re-, signifiant ici le retour à un état antérieur.

Verbe Modifier

recapiter \ʁə.ka.pi.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Remettre la tête de quelqu'un sur ses épaules (après décapitation).
    • La Terreur aurait quand même pu recapiter quelques malheureux !
    • Si le Seigneur Dieu me permet de vous recapiter, selon mon bon vouloir, Parce que vous avez été débonnaire et secourable à vos sujets; — (Théodore Hersart de La Villemarqué, Barzaz-Breiz : chants populaires de la Bretagne, 1846)
    • Attention, dit-il, la tête va sauter au ciel, le corps va courir partout pour la chercher à fin de se recapiter. — (Édouard Glissant, Mahagony‎, 1987)
    • Thèse, antithèse et prothèse: il faut recapiter Louis XVI. — (Jacques Prévert)

AntonymesModifier

RéférencesModifier