reconstruction

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dérivé de reconstruire sur le modèle de construction.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
reconstruction reconstructions
\ʁə.kɔ̃s.tʁyk.sjɔ̃\

reconstruction \ʁə.kɔ̃s.tʁyk.sjɔ̃\ féminin

  1. Action de reconstruire un bâtiment.
    • [En 1194,] l'ensemble de la population de Chartres s'est mobilisé pour financer la reconstruction de la cathédrale, ravagée par un incendie. — (Brigitte Coppin, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)
  2. (Figuré) Action de reconstituer un tissu social, un lien de confiance, etc.
    • Des gestes réels de reconstruction sont requis pour sortir de cette crise, mais ils sont nécessaires à partir de la base jusqu'au sommet de la pyramide. — (Alain Pronkin, Le plus grand secret du Vatican, Fides, 2020, p. 194)
    • La Russie demeurait par force une puissance pacifique, divisée au-dedans, déchirée entre les révolutionnaires et les réactionnaires également incapables de reconstruction sociale, et elle s’enlisait dans un désordre tragique de vendetta politique à retours chroniques. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 124 de l’éd. de 1921)
    • Entendant le sens et la portée de la désignation dont il fut l'objet, comprenant que ce que l'opinion républicaine attendait de lui ce n'était pas un badigeonnage, un récrépissage du vieil édifice militaire, c'était une reconstruction, il se résolut à la tâche. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de reconstruct avec le suffixe -ion.

Nom commun Modifier

reconstructions (nom collectif sans pluriel)

  1. Reconstruction.