FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir regarder

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin regardant
\ʁə.ɡaʁ.dɑ̃\

regardants
\ʁə.ɡaʁ.dɑ̃\
Féminin regardante
\ʁə.ɡaʁ.dɑ̃t\
regardantes
\ʁə.ɡaʁ.dɑ̃t\

regardant \ʁə.ɡaʁ.dɑ̃\

  1. (Familier) Qui regarde de trop près à quelque chose, qui est trop strict, trop économe.
    • Mais lui, fort comme un saint, de savoir qu’il avait une femme travailleuse, pas regardante de sa peine, et une fille dure sur la besogne autant comme sa mère, il portait la garce sur son dos jusqu’au milieu du couloir. — (Marcel Aymé, La jument verte, Gallimard, 1933, collection Le Livre de Poche, page 222.)
    • Il est très regardant sur la dépense.
    • Il était avare... Il suffit de jeter un coup d'œil sur ses comptes... On sent bien que pour lui un sou était un sou... Son frère n'a-t-il pas avoué :
      — Bien sûr qu'il était assez regardant...
      Et quand un Normand dit d'un autre Normand qu'il était « regardant »...
      — (Georges Simenon, Félicie est là, chapitre 2, 1944)

SynonymesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
regardant regardants
\Prononciation ?\

regardant \ʁə.ɡaʁ.dɑ̃\

  1. (Vieilli) Arbitre d’un jeu.
    • Le beau du jeu n’est connu de l'époux;
      C’est chez l’amant que ce plaisir excelle:
      De regardants, pour y juger des coups,
      Il n’en faut point, jamais on n’y querelle.
      Or devinez comment ce jeu s’appelle.
      — (La Fontaine, Comment l’esprit vient aux filles)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe regarder
Participe Présent regardant
Passé
 
Lévrier regardant (sens héraldique)

regardant \ʁə.ɡaʁ.dɑ̃\

  1. Participe présent de regarder.
    • Mozart se joue également des styles, qu’il combine avec une fluidité remarquable : certains airs (Belmonte, Constance) dérivent de l’opera seria, ceux des personnages secondaires regardant clairement vers l’opera buffa (Osmin, Pedrillo), allant même jusqu’à mêler les deux dans certains ensembles (le quatuor final du deuxième acte), Constance et Belmonte duellisant dans la tradition la plus noble quand Blonde et Pedrillo, avec leur chant syllabique, annonceraient presque Rossini ! — (Bertrand Dermoncourt, L’univers de l’opéra, 2012)
  2. (Héraldique) Se dit d’un animal dont la tête regarde dans une direction différente de l’ordinaire. On peut lui substituer l’expression la tête contournée quand la tête est tournée à 180° tout en restant dans le même axe.
    • D’azur au lévrier d’argent la tête contournée regardant un soleil d’or en chef, qui est de Sathonay-Village → voir illustration « lévrier regardant »

PrononciationModifier

RéférencesModifier