FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Composé de rejeter, rejet et -on → voir jeter, jet et jeton.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rejeton rejetons
\ʁə.ʒə.tɔ̃\

rejeton \ʁə.ʒə.tɔ̃\ masculin (pour une femme, on dit : rejetonne)

  1. Nouveau jet que pousse une plante, un arbre par le pied, par le tronc ou par la tige.
    • Voilà un beau rejeton, un rejeton bien vert.
    • Pousser des rejetons.
    • Les rejetons d’un peuplier, d’un lilas, d’un rosier.
    • La canne à sucre, le bananier se multiplient par rejetons.
    • Combien le vieux mythe d’Antée est plein de sens ! J’ai touché la terre et je suis un nouvel homme, et voici qu’à soixante-dix ans de nouvelles curiosités naissent dans mon âme comme on voit des rejetons s’élancer du tronc creux d’un vieux chêne. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; réédition Le Livre de Poche, 1967, page 158)
  2. (Figuré) (Soutenu) (Poétique) ou (Ironique) Enfant, descendant.
    • Je me suis vu abandonné des chirurgiens ; moi, le rejeton d’une famille illustre, qui m’étais fié à votre amitié. — (Alexandre Dumas, Les Trois Mousquetaires, 1844)
    • Les parents eux-mêmes prenaient fait et cause contre leurs rejetons, ne voulant point mécontenter le Granger, un homme serviable […]. — (Louis Pergaud, Deux Veinards, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Une race tout entière avait disparu dans la lutte, et des Sioux, des Crees et des Pieds-Noirs, qui avaient jadis dominé ici, il ne restait plus que quelques rejetons destinés à disparaître devant l’effort continu de la race blanche…
      Mais songez aussi à tous ceux, des « Vieux Pays », que le Canada a arrachés à la misère londonienne, ou à la pauvreté bretonne !…
      — (Maurice Constantin-Weyer, Un homme se penche sur son passé, 1928, réédition Nelson, pages 255-256)
    • Souvent les familles éprouvent le besoin de marquer néanmoins par des festivités l’existence de leur rejeton, et alors elles organisent ce que l’on appelle ici un baptême civil. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • À moins qu’un de ses rejetons n’accède à la présidence, il est peu probable que l’héritage du président Trump fasse l’objet de grandes et inspirantes envolées oratoires. — (Maka Kotto, Sa place dans l’histoire, Le Journal de Québec, 11 janvier 2021)
  3. (Figuré) (Par analogie) Résultat ; produit.
    • En outre, cette « écriture » disparaît vers 1500 avant notre ère et n’a pas laissé de rejetons. — (Louis-Jean Calvet, Histoire de l’écriture, Plon, 1996, page 168)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier