FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De jouer, avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

rejouer \ʁə.ʒwe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Jouer de nouveau, se remettre à jouer.
    • C’est donc la tête bien pleine que j’effectuai mon paseo maritime et aéré, sous les survols des mouettes et des goélands, pendant qu’au ras des flots une escadrille de cormorans rejouait la bataille du Pacifique. — (Jacques Garay, Léon et les jambons, éditions Cairn, 2018, page 119)
    • Jeanne Moreau rejouera la pièce à Paris, au Théâtre des Champs-Élysées en février 1952, puis au Festival d’Avignon en juillet 1952, à Chaillot du 18 novembre 1952 au 1er janvier 1953, enfin en Allemagne et en Autriche. — (Jean-Claude Moireau, Jeanne Moreau, l'insoumise: Biographie, Éditions Flammarion, 2011)
    • Comme elle aurait aimé contrôler les battements de son cœur! Il lui semblait qu’il rejouait le morceau final et explosif de l’Ouverture 1812, de Tchaïkovski.— (Heidi Rice, Un amant mystérieux, Harlequin, 2008, chapitre 1)
    • (Absolument) Le jour même de leur arrivée, Émilie perdit dix mille francs : c’est tout ce qu’elle avait apporté; le lendemain, elle rejoua et perdit mille écus à Voltaire : c’est tout ce qu’il avait apporté; […]. — (Alexandre Dumas, Histoire de Louis XVI et de Marie-Antoinette, Paris : Dufour & Mulat, 1853, volume 1, page 108)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

\rə.ʒwe\

RéférencesModifier