remailler

Voir aussi : rémailler

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1660) De mailler avec le préfixe répétitif re-.

Verbe Modifier

remailler \ʁə.mɑ.je\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Exécuter le remaillage.
    • Comme l’homme, à cause de la boue, relevait les bords de son pantalon, le commissaire vit des chaussettes de coton gris, décolorées, grossièrement remaillées. — (Georges Simenon, Pietr-le-Letton, Fayard, 1931, réédition Le Livre de Poche, page 60)
    • Il entrera en maître, il accrochera son chapeau à la patère ; il poussera une reconnaissance dans la « chambre bleue » de Maman, dans la mienne ; il inspectera avec un gros sourire ce féminin royaume de linge épars, de bas à remailler, de juponnantes housses ; il se carrera dans le fauteuil de grand-mère où nul, depuis sa mort, ne s’est assis ; il sortira son paquet de Camel et la grande salle sentira l’homme, la gomina, la cigarette. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956, page 42)
  2. Remailler un mur décrépit : (Drôme) En boucher les trous non-seulement avec du mortier, mais avec des pierres.

VariantesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier