Étymologie

modifier
Dérivé de renard, avec le suffixe -er.

renarder \ʁə.naʁ.de\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Vieilli) Employer des ruses de renard.
  2. (Populaire) (Vieilli) Vomir.
    • Adieu ! mon maître, reprit le clerc en criant à tue-tête, vous me permettez de renarder dans le kiosque de mame Amaury ?... — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  3. (Populaire) Sentir fort comme un renard.
    • Un vin de soif. Digeste, fruité. Un peu sauvage au départ, il se cabre au nez, renarde un peu. Parfois, il lui arrive même de sentir les entrailles. Il faut l’aérer pour le dépouiller de ses odeurs les plus fortes. — (Libération, 22 octobre 2010)

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Références

modifier