renoncule

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIe siècle) Du latin ranunculus (« têtard, renoncule »), selon certains[1] car les grenouilles adorent se cacher parmi les renoncules aquatiques (Ranunculus aquatilis) ou flottantes (Ranunculus fluitant) ; pour d’autres[2] le sens est simplement « plante qui telle la grenouille se plait dans les marécages ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
renoncule renoncules
\ʁə.nɔ̃.kyl\

renoncule \ʁə.nɔ̃.kyl\ féminin

  1. (Botanique) Plante de la famille des renonculacées dont la fleur a une corolle composée de cinq pétales ou plus.
    • N'oubliez pas la brillante auricule ;
      Soignez aussi la riche renoncule,
      Et la tulipe, honneur de nos jardins :[…].
      — (Évariste de Parny, « Les Fleurs », dans le recueil Œuvres d'Évariste Parny, tome 1, Paris : chez Debray, impr. Didot l'aîné, 1808, p. 178)
    • Renoncule des jardins.Renoncule simple, double.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   renoncule figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : beurre.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • renoncule sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier