rentraire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Composé de re- et de l’ancien français entraire dérivé du latin intrahere (« tirer dans »).

Verbe Modifier

rentraire \ʁɑ̃.tʁɛʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison)

  1. Recoudre, rejoindre deux morceaux de drap, ou de quelque autre étoffe, qui ont été déchirés, coupés ; joindre bord contre bord deux morceaux qui n’étaient pas joints, en sorte que la couture ne paraisse point.
    • Rentraire de la tapisserie pour en faire un tapis.

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

RéférencesModifier