FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Dénominal de reprise → voir reprendre.

Verbe Modifier

repriser \ʁə.pʁi.ze\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Couture) Raccommoder en faisant une reprise.
    • Pierre tint serrés les cordons de sa bourse ; il ne voulut pas entendre parler d’embellissements ; l’ancien mobilier, fané, usé, éclopé, dut servir sans être seulement réparé. Félicité, qui sentait vivement, d’ailleurs, les raisons de cette ladrerie, s’ingénia pour donner un nouveau lustre à toutes ces ruines ; elle recloua elle-même certains meubles plus endommagés que les autres ; elle reprisa le velours éraillé des fauteuils. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. II ; réédition 1879, p. 81-82)
    • Et, dans l’après-midi, tandis que les enfants dormaient dans la maison silencieuse, Zaheira s’appliqua à recoudre des boutons, à repasser des cravates, à repriser des chaussettes. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Révérente dans son caraco gris, […], Léonie s’activait à repriser du linge de corps en bonne toile de chanvre très ancienne. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

TraductionsModifier

PrononciationModifier



Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SuédoisModifier

Forme de nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier repris reprisen
Pluriel repriser repriserna

repriser \Prononciation ?\

  1. Pluriel indéfini de repris.