FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom) Du participe passé du verbe ressentir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ressenti ressentis
\ʁə.sɑ̃.ti\

ressenti \ʁə.sɑ̃.ti\ masculin

  1. (Néologisme) Ensemble des choses que l’on ressent, et qui forme l’opinion que l’on a des choses.
    • C’est mon ressenti.
    • Il faut que la sensation, le ressenti passe vite, ait une forme d’impact immédiate, porté par des mots familiers. Il en est de même dans mes romans où des images claires, banales, immédiatement évocatrices doivent faire passer des sensations indéfinissables. — (Nathalie Sarraute, Œuvres complètes, Conférences et textes divers, p. 1709, Bibliothèque de la Pléiade, 1996)
    • Cette profusion soudaine d’espace qui saute au visage, sur le modèle de l’élargissement d’1 ciel, d’1 plaine ou d’1 perspective longtemps bouchés par 1 obstacle, est liée à la conjugaison de plusieurs facteurs, et d’abord au fait que l’on embrasse d’1 coup 4 zones à la fois (la cuisine, le salon, l’ouverture vers la chambre et le bureau) ; le champ de vision est élargi par la distribution des pièces et ce qu’en suggère leur profondeur, mais aussi par les lignes et les surfaces elles-mêmes relativement étendues, tels les murs, le grand plafond parfaitement lisse et blanc et le parquet au sol. Ici, enfin, il est possible de marcher, de faire les 100 pas, d’évoluer dans 1 territoire qui n’est pas objectivement grand, mais qui « fait » grand selon 1 ressentiment (les contemporains disent –« 1 ressenti ») très-appréciable – ici je puis traverser la pièce en diagonale, bifurquer vers mon bureau ouvert, m’étendre à terre, ou simuler les plus belles actions d’1 France-Allemagne 82 à l’aide d’1 boule de papier dans laquelle je shoote. — (Thomas Clerc, Intérieur, Gallimard, Paris, 2013)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe ressentir
Participe Présent
Passé (masculin singulier)
ressenti

ressenti \ʁə.sɑ̃.ti\

  1. Participe passé du verbe ressentir.
    • Il écrivit au total 3 articles et dans le dernier il rappela les propos qu’il avait ressenti comme insultants le fait que ceux qui effectivement étaient en faveur de la cause de recatalaniser Valence étaient, selon la description de Martínez Ferrando les plus intelligents, alors que ceux qui étaient en faveur de "revalencianiser" Valence étaient "les pauvres malheureux et les plus laids". — (Le nationalisme valencien au début du XXIe siècle, thèse de doctorat, Université Paris Nanterre, 3 juillet ‎2017)