Voir aussi : Ressort

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) De l’ancien français resort (« action de rebondir, de rejaillir, de relever, ressource, ressort »), issu de resourdre ou déverbal [1] de ressortir.
Au sens juridique de « domaine de compétence », le sens initial est « ce qui relève de… » présent dans resourdre (« relever »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ressort ressorts
\ʁə.sɔʁ\
 
Le ressort d’un stylo à bille

ressort \ʁə.sɔʁ\ masculin

  1. (Physique) Propriété par laquelle certains corps pressés, pliés ou tendus se rétablissent d’eux-mêmes dans leur premier état par l’effet de leur élasticité.
    • Le ressort de l’air.
    • Cela n’a point de ressort, manque de ressort, a perdu de son ressort.
  2. Organe élastique d’un mécanisme.
    • …il tira son épée, et vint à lui d’un pas lent et automatique, comme s’il marchait à l’aide de ressorts habilement combinés et non de muscles vivants. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Bander, tendre, ployer un ressort.
    • Lâcher, détendre, débander un ressort.
    • Ce ressort joue bien, joue mal.
    • Le ressort de cette montre, de ce fusil est rompu, est brisé.
    • Le ressort est faussé.
    • Verrou à ressort.
    • Couteau à ressort.
    • Ressort à boudin.
    • En poussant un ressort, on ouvre cette botte, cette cachette.
  3. (Mécanique) Elément d'un amortisseur qui sert, sur un véhicule (voiture, camion, moto, bicyclette, etc.) à amortir les chocs et à améliorer la tenue de route.
    • Les premièrs amortisseurs à ressort apparurent sur les bicyclettes en 1990.
  4. (Figuré) (Par extension) Activité ; force ; énergie.
    • D’un seul coup, le ressort de la vie s’était brisé en elle. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • …une jeune fille de l’âge de sa nièce, […] qui probablement ne pourrait pas s’accoutumer à ces dangers incessants et à ces agitations de la vie des prairies qui, en peu de temps, brisent les ressorts des âmes les mieux trempées. — (Gustave Aimard, Les Trappeurs de l’Arkansas, 1858)
    • Et puis, il y a son passé dans le club de boxe universitaire. En effet. Avec le ressort d'un diable en boîte, il bondit sur Katinka et lui envoie un crochet au diaphragme. — (Peter Høeg, Les enfants des cornacs, traduit du danois par Anne-Charlotte Struve, Éditions Actes Sud, 2011)
  5. (Figuré) (Par analogie) Moyen dont on se sert pour faire réussir quelque dessein, quelque affaire.
    • J’avais dénoué cent fois ce sophisme, en montrant que le ressort des guerres n’était pas tant l’intérêt que l’honneur ; chose bien aisée à comprendre pour des hommes qui présen­tement risquaient tout, avec une faible chance de gagner, et de gagner fort peu. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 215)
    • Un des ressorts de l’épouvante moderne ne réside-t-il pas dans la terreur de l’altérité géographique, dans le sentiment, désormais diffus dans le cinéma américain d’horreur, que le monde extérieur aux Etats-Unis est fondamentalement menaçant ? — (Jean-François Rauger, « Midsommar » : cérémonie d’horreur pour odyssée intérieure, Le Monde. Mis en ligne le 31 juillet 2019)
    • Il est habile à manier les ressorts de la politique.
    • Le grand ressort de cette affaire était… Il a une politique mystérieuse qui n’agit que par des ressorts secrets.
    • Faire jouer tous ses ressorts : Employer tout son pouvoir, tous les moyens dont on peut disposer.
  6. Domaine de compétence.
    • Au son de la cloche de la tour du palais, à Toulouse comme à Paris, le parlement se rendait en corps et en grand costume à la messe du Saint-Esprit, dite aussi la messe Rouge, pontificalement célébrée, avec orgue et musique, par un des évêques du ressort, officiellement invité par le premier président au nom du parlement. — (Henri Bruno Bastard d’Estang, Les Parlements de France : essai historique sur leurs usages, leur organisation et leur autorité, vol. 1, Didier & Cie, 1857, p. 147)
    • A vrai dire, ils n'étaient tous que les humbles instruments de Si Ahmed, ses secrétaires chargés d'expédier, conformément à ses ordres, les affaires de leur ressort. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 71)
  7. (Droit) Étendue de la compétence géographique d’une juridiction, les valeurs à l’intérieur desquelles elle peut statuer et, à l’intérieur de ces valeurs, les sommes au-delà desquelles les jugements qu’elle prononce sont susceptibles d’appel.
    • Au Canada, les banques sont de ressort fédéral alors que les caisses populaires sont de ressort provincial.
    • Juger en dernier ressort : Juger souverainement, lorsque l’appel n’est pas recevable.

HyperonymesModifier

Organe élastique

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe ressortir
Indicatif Présent
il/elle/on ressort
Imparfait
Passé simple
il/elle/on ressort
Futur simple

ressort \ʁə.sɔʁ\

  1. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de ressortir.
    • Il faut les dissocier et, de cette dissociation, il ressort que tout ce qui, dans le Système de Politique positive intéresse exclusivement la biographie, la psychologie et l’amour mystique de Comte est indifférent à la Sociologie statique et dynamique objet de cet ouvrage, qui suivant la merveilleuse méthode dont l’auteur s’est fait le coryphée doit être étudiée comme une science positive, c’est-à-dire déclotildisée et même décomtisée. — (La Revue positiviste internationale, 1930, volumes 25 à 26, page 146)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • ressort sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

ressort \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de resort.

RéférencesModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du français ressort.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ressort
\Prononciation ?\
ressorts
\Prononciation ?\

ressort \Prononciation ?\ masculin

  1. Ressort.

SynonymesModifier