revigorer

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

En ancien français revigorer composé de re- et vigorer.

Verbe Modifier

revigorer \ʁə.vi.ɡɔ.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner une vigueur nouvelle.
    • Et surtout, il doit avoir prévu du sifflard et de la bière pour revigorer toute la troupe au coin du feu, entre deux longues journées de marche. — (« Le Smaug », dans Cocktails pour les geeks, par Liguori Lecomte, Solar Éditions, 2017)
    • Revigorés par la deuxième vague, qui frappe au moment où l’affaire We Charity sombre dans les oubliettes, les libéraux bénéficient d’un taux de satisfaction très enviable de 48%, toujours selon le dernier Abacus Data. — (Étienne Paré, Sondage: les libéraux en terrain majoritaire, Le Journal de Québec, 29 novembre 2020)
  2. (Figuré) Redonner un bon moral, de la force spirituelle.
  3. (Figuré)Rendre sa vivacité, sa prospérité.

SynonymesModifier

sens 1
sens 2
sens 3

AntonymesModifier

sens 1
sens 2
sens 3

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De vigorer avec le préfixe re-.

Verbe Modifier

revigorer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Revigorer, réconforter.
    • Cil ont les lors resvigorez — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome II, p. 359, c. 1165)
    • il faisoit sa gent resvigurer — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 212, 1200-25)

VariantesModifier

DérivésModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier